Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Choule - Page 4

  • Savourer des épines après avoir avalé des couleuvres

    Quart de finale Coupe du monde : France 19 - Angleterre 12

    par Mezetulle

    C'est énorme, on est presque aussi contents que lors de la victoire de 2007 contre les All Blacks.


    Cohésion, force, patience, habileté, intelligence - surtout en 1re mi-temps où les Anglais ont été mis souvent à la faute et avec la "toupie" de Vincent Clerc (22e minute), mais n'oublions pas le jeu au pied de François Trinh-Duc en seconde période - : pourquoi n'ont-ils pas joué comme ça depuis le début de la Coupe 2011?

    On dit que le XV de France, bête blessée et humiliée depuis sa défaite en Tournoi des 6 nations contre l'Italie, a touché "le fond du trou" et a su jouer pour l'honneur et pour la gagne. Après avoir avalé des couleuvres, on se régale donc avec les épines du XV de la Rose, ça fait du bien par où ça gratte.

    Mais un autre argument d'orgueil me plaît davantage : on n'allait tout de même pas laisser les lauriers du weekend à l'équipe nationale de foot qui a gagné hier contre l'Albanie, scrogneugneu !

    Voir la version de cette note avec un petit grain de sel politique sur Mezetulle : il faut prendre les clés du camion !

     

    Post Scriptum publié à 22h.
    Soyons carrément vulgaire. En parcourant le blog, je me rends compte que j'avais déjà effleuré le sujet avec une photo vraiment vulgaire publiée dans un article du 14 mars 2007 : je parle de la photo et non de la vidéo qui a pudiquement été retirée...
    Et beaucoup moins vulgaire, cet article du 20 mars 2010, finale du Tournoi des 6 nations contre les Anglais. Finalement l'équinoxe de printemps (car en Nouvelle Zélande le printemps vient de commencer) est plutôt favorable !

    Sommaire du blog

  • Indigne ! France-Tonga

    Un désert physique, technique et moral qui met La Choule dans un désert intellectuel

    par Mezetulle

    Le score 14 à 19 à peu près présentable de cette honteuse défaite contre les Tonga n'est dû qu'à la maladresse (ou à la malchance ?) du buteur tonguien qui a raté plusieurs pénalités, et à une erreur tactique au moment où les Tonguiens voyaient un boulevard s'ouvrir devant eux pour marquer un second essai...

    Tonga : 150 000 habitants, une équipe nationale avec des ressources modestes, un coeur gros comme ça et pas mal de joueurs amateurs. C'est en population le calibre du Havre, de Dijon. Encore heureux que le Luxembourg (500 000 habitants, à peu près comme Toulouse) n'a pas d'équipe de rugby : on pourrait tout craindre !


    La Choule, blog intello, n'a rien à dire. Presque toujours une défaite est un objet de pensée et donne un aliment à l'analyse. Mais là, rien : devant le désert physique, technique et moral total qu'a offert l'équipe de France en spectacle au monde entier ce matin, je suis dans un désert intellectuel absolu, cherchant vainement une miette pensable dans ce désastre. Interdite : poussée dans une touche dont on ne revient pas puisqu'il n'y a même plus de terrain pour jouer et penser.


    Oui... on peut toujours avancer que le sélectionneur fait trop tourner les joueurs, qu'il n'y a pas d'automatismes, que le calendrier des compétitions nationales et internationales est infernal, que le Top 14 dévore toutes les énergies, qu'il aurait fallu faire entrer tel et tel à un autre moment, que tel ou tel n'est pas à sa place, etc. Mais quoi ? cela ne sera-t-il pas dit avec plus de force, de pertinence et d'humeur gouailleuse par d'autres que moi, plus talenteux en ces matières ? La Choule, sur ce terrain tactique et technique de cuisine rugbystique, serait presque aussi nulle que le XV de France aujourd'hui : passe encore pour la nullité, mais l'indignité, non !


    Allons plutôt nous soulager sur le forum de Rugbyrama.

    Sommaire du blog

  • Pourquoi je ne serai pas devant ma TV samedi matin

    Pourquoi je ne verrai pas la rencontre France-Nouvelle Zélande samedi matin

    par Mezetulle

    Je ne regarderai pas le match France-Nouvelle Zélande. Non que je sois contaminée par la dépréciation qui entoure cette rencontre : "Ils alignent une équipe B" (on croirait entendre Guy Novès parlant des adversaires qu'il craint) ou "Il serait opportun et de bon calcul de perdre ce match"... Pas du tout.


    J'ai promis, il ya bien longtemps, bien avant de connaître le calendrier de la Coupe 2011, de participer à un "Banquet républicain" et je serai, au moment où le match se jouera, accueillie par mes hôtes... Pas moyen de jeter un coup d'oeil sur le moindre écran (à moins de me connecter furtivement sur mon smartphone en allant aux toilettes ?). Un banquet républicain,  je vous demande un peu : c'est presque aussi ringard que l'amour du rugby, non ?


    J'enrage. Mais c'est comme ça. Pas question de tomber malade, de prétexter ou de calculer je ne sais quoi pour rester à Paris le derrière vissé sur mon canapé. J'ai promis, j'irai.
    Le meilleur calcul, disait Descartes, c'est encore de ne faire aucun calcul : allez les Bleus, ne calculez pas, jouez !

    Sommaire du blog

  • Lamartine vs Sartre au Top14. Merci F. Trillo et R. Pires!

    Rugby et littérature sur Canal + sport. Merci à François Trillo et Rodolphe Pires

    par Mezetulle

    Jeudi 27 janvier, ne voulant pas manquer les rencontres Top 14 de la soirée, je regarde Jour de rugby sur Canal + sport. A un moment, plutôt en fin d'émission si mes souvenirs sont bons, François Trillo fait le tour des rencontres en passant le relais aux correspondants sur place.

    Très en forme, il s'adresse à Rodolphe Pires en charge du match Toulon-La Rochelle et lui dit à peu près ceci :
     - "Comment cela se passe-t-il pour Toulon, en l'absence de Johnny Wilkinson ? Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ?"

    Saisissant au bond la citation de Lamartine, Rodolphe Pires lui répond du tac au tac avec une citation de Sartre :
    - "François, j'adore votre romantisme ! Mais non, figurez-vous que c'est plutôt pour La Rochelle que l'enfer c'est les autres !"

    Après m'être régalée avec la rencontre Toulouse-Montpellier, voilà que je savoure pour le dessert un échange littéraire plein d'humour ! Et le plus jubilatoire dans cet échange est de constater qu'aucun des commentateurs n'imagine un seul instant que les auditeurs puissent ne pas comprendre. Echanger des citations pour commenter des rencontres de rugby, cela va de soi.

    Je l'ai déjà écrit lors de la déplorable Coupe du monde de foot en juin dernier : rugbymen et amateurs de rugby, restez comme vous êtes ! 

    Sommaire du blog

  • L'humour explosif du Stade français Paris

    Stade français-Stade toulousain : une affiche à l'humour explosif

    par Mezetulle

    Vue dans le métro parisien, l'affiche du Stade français Paris annonçant avec un humour féroce le match contre le Stade toulousain qui aura lieu le 8 janvier prochain au Stade de France... qu'il s'agit de remplir. Mais il y a quelque chose de plus ?

    18112010122.jpg

    Dans une esthétique de bande dessinée, un bombardier toulousain largue ses joueurs sur une vaste pelouse entourée de tribunes roses, aux trousses d'un équipier du Stade français dont on ne sait s'il va héroïquement aplatir la balle avant d'être atteint, ou s'il fuit, terrorisé par les rapides guerriers rouges et noirs qui lui promettent une explosion peu glorieuse. Un peu d'autodérision s'impose en effet lorsqu'on est au 10e rang du Top 14 et qu'on affronte l'actuel leader, en outre champion d'Europe  - manière factétieuse de dire qu'on pourrait bien être battu, ratiboisé ! Poussée à ce moment explosif, l'autodérision excède l'ironie et atteint le véritable humour qui a quelque chose de pathétique.

    L'image, cependant, m'accroche au -delà de sa drôlerie. Je retourne sur mes pas pour la considérer un peu plus longuement. Un bombardier à hélices avec des dents de requin, frappé de cocardes aux chiffres noirs et rouges sur fond blanc, à la poursuite d'un homme vêtu de rose.... ce côté rétro de l'avion, ce jeu de couleurs, ça me dit quelque chose, mais quoi au juste ?

    Ma photo, prise le 18 novembre dans le métro parisien sur un portable, n'est pas très bonne et uneStade-FR_TOULOUSE-V2-affihe_g.jpg partie est masquée par un appareil suspendu à la voûte du tunnel. On voit beaucoup mieux les détails de l'avion sur celle qui orne le site du Stade français Paris .

     

    Sommaire du blog