Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Choule - Page 6

  • Panem et circenses

    La grande nouvelle sportive du week-end ? Panem et circenses

    par Mezetulle

    La grande nouvelle sportive du week-end, mais c'est bien sûr la victoire de l'OM sur Valenciennes en Ligue 1 hier 7 février.

    Que le XV de France, le même jour, ait battu les Ecossais sur leur terrain de Murrayfield dans le cadre du tournoi des 6 nations, on n'en parle même pas, ni sur France-Info ce matin, ni sur le journal de 13h à France2.

    C'est comme si, mutatis mutandis, on ne parlait que d'une victoire de Toulouse sur le Stade français ou de Perpignan sur Clermont en Top 14 le lendemain d'une victoire des onze Bleus dans le cadre d'une compétition européenne...

    Et la radio de nofoot.gifus gratifier ad nauseam des propos creux et passablement décousus de Didier Deschamps... Il est vrai que ceux de Marc Lièvremont, ordinairement cohérents, analytiques et grammaticaux, ç'aurait peut-être été trop un lundi matin pour le bon peuple ignare ?

    Sommaire du blog

  • Invictus, et Ovalie de Pierre Barouh

    Invictus de Clint Eastwood et Ovalie de Pierre Barouh

    par Mezetulle

    Je viens de rentrer du cinéma... J'ai vu devinez quoi ? Invictus, le film de Clint Eastwood : bien sûr, le moyen de manquer ça ?
    Les images de rugby "plans rapprochés" et "la mêlée comme si vous y étiez" sentent un peu le carton-pâte et l'esbrouffe, avec des bruitages de coups à assommer un Lomu, m'enfin il fallait que ce soit comme ça. Allez, ne boudons pas notre plaisir, c'est très bien fait, même les bons sentiments. C'est très bien fait, et on passe un bon moment.

    Et voilà qu'à mon retour, en regardant mon mél, j'ai un message de Lou.
    Lou me dit que sur son blog Libellus, au sein d'un article qu'il a consacré à Pierre Barouh, il a mis la chanson Ovalie... et qu'il l'a dédiée à Mezetulle "La Choule".

    En l'écoutant, en entendant ces vers :

    Je  rêve  d'un  pays  qui se nomme Ovalie
    Sans frontière au- delà, s'il existe déjà
    Plus vaste qu'un État , c'est un état d' esprit
    Au-delà d'un État, c'est un état d' esprit

    Je trouve, en quelques mots, en quelques notes de musique, ce que le film s'appliquait si laborieusement et si sentencieusement à dire en deux heures. Et bien plus encore. Merci Lou de m'avoir offert cette oeuvre d'art, et juste à ce moment-là !

    Pour l'écouter sur Libellus, avec quelques autres morceaux délectables, c'est ici

    Sommaire du blog

  • De l'arbitrage comme flou artistique

    De l'arbitrage comme flou artistique : France-Samoa du 21 novembre 09

    par Mezetulle

    Deux jours après le match de foot empoisonné par la main de Thierry Henry, on respire un grand bol d'air frais en regardant la rencontre test entre France et Samoa le 21 novembre. D'autant qu'une victoire aussi large des Bleus (43 à 5) ça ne se boude pas.FranceSamoa21nov09.jpg

    Et pourtant, si on y regarde de près, on pourrait pinailler :
    - à la 31e minute, un maul pénétrant français s'effondre dans l'en-but samoan. L'arbitre accorde un essai alors que personne ne peut voir où est le ballon.... même pas sur les différentes prises de vue vidéo. Marc Lièvremont lui-même n'en revient pas.
    - à  la 35e, François Trinh-Duc aplatit entre les deux poteaux samoans. L'arbitre refuse l'essai au motif d'un en-avant qu'il a été le seul à voir.
    - à la 73e, Tekori aplatit visiblement en deçà de la ligne de but française, puis fait rouler le ballon au-delà. L'arbitre accorde l'essai.

    Pourquoi on n'en fait pas un fromage ?

    D'abord, on ne discute pas les décisions de l'arbitre.
    Et puis on se dit que l'essai refusé à la 35e rattrape l'essai accordé un peu généreusement à la 31e. Le score au rugby n'est pas fatal ni grossier et c'est pourquoi il reflète en général la physionomie du match.
    On se dit aussi que l'essai accordé en fin de match à Tekori, eh bien, c'est mieux qu'un cadeau : c'est tout simplement du fair play, ils ont fait une belle seconde mi-temps, et ils ne méritaient pas d'être "fanny".
    Enfin, enfin... les Bleus ont magnifiquement joué.

    ça fait vraiment beaucoup, beaucoup de différences avec ce maudit match de foot. Alors, où est le problème ?

    Sommaire du blog

    [Photo Sport 24 : Benjamin Fall marque un essai]

  • Un peu de foot : la "main" de T. Henry

    Un peu de foot : la "main" de Thierry Henry

    par Mezetulle

    Une fois n'est pas coutume, on peut parler un peu de foot ici ? Surtout pour en dire du mal : alors, le moyen de résister à y aller moi aussi de mon petit commentaire au sujet du but accordé après la "main" de Thierry Henry lors du match retour France-Irlande du 18 novembre ?

    Je ne reviendrai pas sur la question de l'arbitrage vidéo, auquel recourt sans problème le rugby et qui n'est pas autorisé au foot. Ni sur la sacralisation du foot, cette ambiance lourde et fataliste, fanatisée, qui fait d'un but manqué, marqué, marqué sur faute, un drame national... : avec un système de but aussi grossier et brutal, pas étonnant qu'on en fasse tout un plat, alors qu'au rugby le score est beaucoup plus nuancé et de ce fait presque toujours proportionnel à la force et à l'habileté des équipes en présence.

    Non, ce qui me semble expliquer l'inflation de commentaires autour de cette erreur d'arbitrage à tel point qu'on parle de "qualification volée", ce n'est pas qu'une équipe ait obtenu une qualification sur une erreur d'arbitrage (ça se voit très souvent, et c'est probablement arrivé aussi aux Irlandais... dans l'autre sens), c'est que les Bleus ont très mal joué... et là oui c'est une forme de vol : l'équipe la plus nulle se qualifie grâce à une erreur!

    Sommaire du blog

  • Ils ont battu les Springueboques, et Jean-Philippe Lafont prend de la hauteur

    La France bat les Springboks 20 - 13. Le baryton Jean-Philippe Lafont a également gagné... en hauteur

    par Mezetulle

    Enorme match du XV de France contre les champions du monde d'Afrique du Sud hier soir à Toulouse. Que dire après les commentaires des professionnels ? J'ajouterai une mention spéciale pour le buteur Julien Dupuy, si émouvant dans sa fragilité, et toujours si fragile même quand il FranceSpringboks13nov09.jpgréussissait, avec ou contre le vent. Décidément, même après une rencontre aussi "physique", on n'arrivera jamais à me convaincre totalement que le rugby est un sport de brutes...

    Des brutes ces Springboks, qui ne pensent qu'à l'engagement physique ? vous n'y pensez pas ! Ces chochottes hypersensibles ont été, au dire le l'entraîneur Peter de Villiers et de leur capitaine Victor Matfield, "perturbées" par le massacre de l'hymne national sudafricain auquel le chanteur Ras Dumisani s'est livré. Mauvaise pioche pour l'ambassade d'Afrique du Sud à qui on a demandé de choisir le chanteur. Pour faire bonne mesure, de Villiers a également trouvé que l'arbitre a été un peu perturbateur.

    Juste un autre couac, minuscule celui-là. Je ne m'étais pas aperçue que la voix du baryton-basse Jean-Philippe Lafont qui a chanté La Marseillaise avait de nouveau mué :  aux dires du commentateur de France 2 il s'agissait d'un ténor...

    Sommaire du blog

    [Photo Sport 24 : François Trinh-Duc bien encadré]